Avec le soutien institutionnel du laboratoire

MBRinfo

MBR info est un portail web dédié à la Médecine et Biologie de la Reproduction.
Il s'adresse aux professionnels du secteur médical de la reproduction humaine. Des résumés d'articles récents sélectionnés dans la littérature nationale et internationale constituent le coeur du site. D'autres contenus viendront enrichir le site tous les mois : dossiers thématiques, cas cliniques, interviews d'experts, webconférences... Bonne visite !

Articles médicaux

Non, l'AMH n'est pas un marqueur de fertilité !

Dr Sonigo Charlotte - 01/12/2017
Bien que les taux sériques d’AMH de FSH ou d’inhibine B en début de phase folliculaire soient reconnus comme des marqueurs, plus ou moins fiables, de la réserve ovarienne (RO), leur capacité à prédire les chances de grossesses spontanées ou après aide médicale à la procréation, n’est pas démontrée. Cependant, malgré le manque de preuve, ces biomarqueurs de la RO sont couramment utilisés...
Lire la suite

La consommation de certaines boissons en période pré-conceptionnelle chez la femme peut-elle avoir une influence sur les résultats en FIV ?

Pr Fauque Patricia - 01/12/2017
La plupart des études, aux résultats contradictoires, ont évalué les effets de la caféine, des sodas sucrés ou dits diététiques sur le temps de conception ou sur les taux de fausses couches spontanées (FCS). Les effets de ces boissons sur les résultats de la FIV (nombre d'ovocytes recueillis, matures, fécondés, qualité morphologique des embryons) mais aussi sur les issues de grossesse (taux de...
Lire la suite

La réalisation des inséminations jusqu'à 24h après la préparation du sperme diminue-t-elle les chances de succès ?

Dr Zizi Mohamed - 01/12/2017
Pour optimiser les chances de grossesse après une insémination intra-utérine (IIU), deux phases seraient importantes : le délai entre le recueil de sperme et le traitement de ce dernier ainsi que le délai entre la préparation du sperme et la réalisation de l’IIU. Dans le premier cas, le délai doit être inférieur à une heure (OMS 2010) à cause du risque d’altération de la mobilité des spermatozoïdes du fait...
Lire la suite
Voir + d'articles

Interviews d'experts

Journée Nationale de l'Infertilité - 25 septembre 2015

Dr Harvey Thierry - 03/11/2015
Interviews de Mme Poisson Deleglise et du Dr Thierry Harvey lors de la Journée Nationale de l'Infertilité qui s'est déroulée Paris le 25 septembre 2015
Lire la suite

Congrès FFER 2015 / Conférence d'actualité - Acides nucléiques et infertilité

Pr Hamamah Samir - 19/10/2015
Interview du Pr Hamamah par le Dr Porcu-Buisson à l'occasion du congrès de la FFER le 25 septembre 2015
Lire la suite

Congrès FFER 2015 / Conférence d'actualité - Effets ethniques sur les résultats de l'AMP

Dr Epelboin Sylvie - 19/10/2015
Interview du Dr Epelboin par le Dr Porcu-Buisson à l'occasion du congrès de la FFER le 25 septembre 2015
Lire la suite
Voir + d'interviews

Cas cliniques

Place de l'insémination intra-utérine dans l'infertilité inexpliquée

Pr Hugues Jean-Noël - 30/05/2017
Femme - 32 ans
• 55 kg / 160 cm (BMI = 21.5) - Tabac = 0
• Nullipare - Nulligeste
• Antécédents médicaux = Acné à l’adolescence
• Antécédents chirurgicaux = 0
• Contraception oestro-progestative durant 9 ans (21 - 30 ans)
 
Lire la suite

Une infertilité primaire de 18 mois

Pr Fauque Patricia - 03/01/2017
Un patient âgé de 33 ans consulte avec sa compagne pour une infertilité primaire de 18 mois. Du côté de Mme, âgée également de 33 ans, le bilan exploratoire est sans particularité (valeurs normales au bilan hormonal, trompes perméables, cycles réguliers de 28 jours). Du côté de Mr, rien de particulier...
Lire la suite

Un désir de grossesse de 3 ans

Pr Jimenez Clément - 30/11/2016
Le couple, marié depuis 4 ans, consulte dans le centre pour un désir de grossesse de 3 ans. Madame : 35 ans, non tabagique, primigeste et nullipare, cycles réguliers de 28 jours. ATCD personnels : une grossesse extra-utérine (autre partenaire) avec salpingectomie droite en 2008 ; pas de contraception depuis la vie commune avec...
Lire la suite
Voir + de cas cliniques

Webconférences

Voir + de webconférences

Dossiers

ESHRE 2015 Lisbonne - Communication orale de Lagalla rapportée par le Pr Fauque

Fauque Patricia - 26/08/2015
Lire la suite
Voir + de dossiers

Vos Patients ont lu

  • « Fertilité masculine : elle a baissé jusqu'à un seuil critique »

    - 01/12/2017
    Science & Vie s’interroge : « La perpétuation de l'espèce humaine en Occident est-elle menacée ? Une chose est sûre : chez les hommes, le nombre de spermatozoïdes diminue depuis 40 ans. Pour atteindre aujourd'hui un seuil en deçà duquel faire des enfants devient plus difficile ». Le magazine relève ainsi que « le problème est connu depuis des décennies. Mais un seuil fatidique pourrait bien cette fois être...
    Lire la suite
  • « La baisse de la fertilité masculine liée à la pollution de l'air ' »

    - 01/12/2017
    La Dépêche note que « selon des scientifiques chinois, la pollution de l’air dégraderait la qualité des spermatozoïdes. Ce phénomène pourrait même être une des causes de l’infertilité ». Les chercheurs chinois écrivent ainsi que « le niveau de particules fines impacte la qualité du sperme ». Le journal souligne que « compte tenu de la forte propagation de la pollution atmosphérique, ces toxines sont partout. A tel...
    Lire la suite
  • « La pollution de l'air n'a pas d'impact notable sur la qualité du sperme, ce sont les perturbateurs endocriniens les premiers coupables »

    - 01/12/2017
    20 minutes publie un entretien avec le Dr Jean-Philippe Klein, spécialiste de la biologie de la reproduction au CHU de Saint-Etienne, qui « analyse les résultats d’une étude publiée par des chercheurs chinois selon laquelle la pollution de l’air pourrait causer l’infertilité de nombreux couples à l’avenir… ». Le journal explique que selon cette étude parue dans Occupational & Environmental Medicine, « les effets de la pollution...
    Lire la suite
  • « Les femmes doivent-elles faire congeler leurs ovocytes dès la vingtaine ' »

    - 01/12/2017
    Slate remarque : « Investissement dans leur carrière, précarité, propension à voyager ou encore absence de partenaire sérieux : les raisons qui poussent les femmes à retarder l’âge de leur première grossesse sont nombreuses et variées. Inquiètes quant à la future baisse de leur fertilité, certaines anticipent et sautent le pas avant 30 ans ». L’article note ainsi que « désireuses de faire de longues études, de mener à bien...
    Lire la suite
Voir + d'articles